Skip to content Skip to footer
Projet INTERREG

Le visage mutilé, masqué, reconfiguré de la Grande Guerre
Approche transdisciplinaire et transfrontalière
Croiser des regards transdisciplinaires et transfrontaliers sur la défiguration faciale des blessés de la Grande Guerre constitue la matière de ce projet.

Voir comment le visage mutilé, masqué puis reconfiguré, a significativement influencé (si ce n’est révolutionné) non seulement les pratiques médicales mais aussi l’histoire sociale et politique, l’art, le droit et la philosophie, dans et hors ces pays, est l’objectif principal de cette recherche.

Cette approche s’appuiera sur nombre de fonds documentaires existants, peu ou pas exploités, de part et d’autre de la Manche. Exemple de la démonstration, elle réunira venues de pays et d’horizons différents des équipes de recherche, au même titre que pour mieux se sauvegarder les mutilés se sont réunis en France et en Angleterre (Changing Faces, Facing Faces, Association des Gueules Cassées).

Au-delà des travaux menés, objet de colloques et de publications, cette recherche s’inscrit en amont de la commémoration du centenaire de la Grande Guerre, moment symbolique fort du passage d’un monde en affrontement à un monde solidaire, à l’image du visage mutilé puis transfiguré.

Point d’orgue de ce projet, une exposition internationale itinérante en autant de pays participants, réunira objets de collection (médicaux), documents photographiques et cinématographiques, sculptures, peintures et dessins, créations musicales et concerts.

Pas moins de 50 chercheurs d’horizons différents sont impliqués dans ce projet.

X