Amiens et sa région ont été au cœur des batailles de la première guerre mondiale avec la bataille de la Somme en 1916 et la bataille d’Amiens en 1918. Les nouvelles armes utilisées au cours de la 1ère guerre mondiale, notamment les shrapnels, envoyaient des éclats à hauteur de visage et entraînaient des délabrements considérables au niveau de la face. Ce sont 15000 français qui reviennent du front la “gueule cassée” et on assiste alors au développement de la chirurgie de la face. 

 

Reportage de 2mn (2015): Le professeur Devauchelle, président de l’Institut Faire Faces, explique l’histoire de la chirurgie réparatrice de la face lors de l’exposition des Gueules Cassées à l’Historial de Péronne, en 2015.

Reportage de 2mn de Brut sur Anna Coleman, sculptrice américaine, et responsable de l’atelier de fabrication de masques à la Croix Rouge pendant la première guerre mondiale.

Pour en savoir plus sur les Gueules Cassées, vous pouvez redécouvrir la synthèse des débats sur le colloque des “Gueules cassées” organisé par l’Union des Blessés de la Face et la Fondation des Gueules Cassées lors des commémorations du Centenaire de la Grande Guerre.
Télécharger (la synthèse)