L’Institut Faire Faces cherche un modèle économique pérenne

Par GUILLAUME ROUSSANGE.

Les difficultés de financement de l’Institut Faire Faces, à Amiens, illustrent bien les obstacles rencontrés par l’innovation de rupture en France. Huit ans après sa création, le premier centre dédié à la défiguration, c’est-à-dire la chirurgie de reconstruction du visage, peine encore à trouver un modèle économique pérenne….

Pour lire l’article dans son intégralité, c’est sur le site des Echos